17 juin 2009

Les Trois Royaumes, 三國時代, 삼국시대

      La période dite des Trois Royaumes coréens débute avec l'annexion de la commanderie de Lolang par le Koguryeo en 313 aps J.-C.et se termine par l'hégémonie du royaume méridional de Silla sur toute la péninsule en 668 aps J.-C.
      L'organisation de la Corée des Trois Royaumes tranche avec celle de la Corée ancienne (dite Ko Choseon (古朝鮮). L'arrivée des Chinois dans la péninsule qui fondèrent des commanderies dont la seule durable fut celle de Lolang (樂浪郡), a permis la diffusion de la culture du fer. La culture du bronze déclina et permit aux détenteurs de la nouvelle technique métallurgique de s'imposer dans la péninsule et de créer de constituer de nouveux ensembles régionaux : Puyeo (夫餘) le Koguryeo (高句麗) déjà, Okcho sur la côte nord-est, Ye, Chin et les trois états Han au sud (Chinhan (辰韓), Mahan (馬韓), Pyeonhan (弁韓)).

     La mythologie de ces constructions politiques sont identiques : un immigrant d'une culture supérieure, le "Fils du Ciel," fondent une dynastie royale en se liant à une autochtone.

     Le Wei zhi (魏志) nous informe sur la société de ces confédérations tribales, sur les trois han principalement qui occupaient le centre et le sud de la péninsule et qui maitrisait la culture des 5 céréales (chanvre, millet, blé, riz et légumineuses). À l'inverse le Koguryeo vivaient de rapines et de razzias sur ses voisins pour subvenir à ses besoins, même si les fouilles archéologiques ont démontré l'existence d'une agriculture assez bien développée et non réduite à de petites parcelles de montagnes peu productives.

     Autres sources pour appréhender l'histoire des Trois Royaumes, des textes chinois comme le Hàn shū (漢書), le Hòu Hàn shū (後漢) de 398-445. Le Nihonshoki (日本書記) japonais présenté en 720 fourni des informations sur les relations entre le pays de Wa et les cités de la ligue de Kaya dans le delta du Natkong et des royaumes de Paekche (白濟)et de Silla. (新羅) Plus tardif, des textes coréens du XIIème siècle pendant la dynastie Koryeo, le Samguk Sagi (三国史記 삼국사기) de Kim Busik (김부식) et le Samguk Yusa (三國遺事, 삼국유사) du moine Ilyeon (一然, 일연).

     En terme de sources matérielles, l'essentiel consiste en des tombes et leurs contenus. Il y a d'ailleurs un contraste entre les tombes imposantes nécessitant beaucoup de main d'œuvre de la période des Trois Royaumes et celles de la Corée ancienne plus simples et plus petites. Ceci souligne une différence notable dans l'exercice du pouvoir l'élevant à un autre degré d'organisation, beaucoup plus étatique, nécessitant une autorité suffisante pour édifier de grands tumuli, montrant ainsi l'existence de véritables états.

     Entre la fin de la dynastie Hàn et le début de la dynastie Tang, les guerres intestines chinoises ont permis aux royaumes de la péninsule coréenne de se constituer et se développer suivant leur propre voie. Les trois royaumes coréens ont durant cette période passé plus d'alliance avec des entités politiques chinoises que n'importe quelle autre plus large. La période est l'occasion de périodes de guerres intermittentes et d'alliances de circonstance au sein des trois royaumes entre eux, avec les tribus ou proto-royaumes de l'archipel japonais, ainsi qu'avec divers états chinois.

     Quels sont les états qui ont dominé la péninsule durant cette période ? Il sera question du premier à se constituer, le Koguryeo en abordant ses origines, sa culture et son évolution dans l'histoire de la péninsule; il sera ensuite question des deux états plus tardifs : tout d'abord Paekche, puis Silla, à propos desquels seront évoquées les mêmes aspects de l'existence de ces royaumes.

Bibliographie :

  • FABRE, André, Histoire de la Corée, L'Asiathèque, 2000.
  • MILLEDGE NELSON, Sarah, The archaeology of Korea, Cambrige University Press, 1993.

 

Posté par Le Xamurai à 18:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


Commentaires sur Les Trois Royaumes, 三國時代, 삼국시대

Nouveau commentaire